Logo Parc Naturel Régional Normandie Maine & Geoparc
Griffe décorative

Aménagements touristiques

La stratégie touristique du Parc établie en 2018 intègre la valorisation d’un réseau de sites dans une logique sensationnelle pour les clientèles familiales. L’aménagement des géosites vise à révéler le caractère montagnard et produire un effet de surprise lié aux reliefs du territoire, atypiques pour la région.

Le Signal d’Ecouves, un projet de mise en valeur du point culminant de la Normandie

EcouvesCulminant à 413 mètres, le Signal d’Ecouves est aujourd’hui matérialisé par une borne placée dans la forêt mais sa situation de point culminant est peu visible. L’enjeu sur ce site est d’inviter les visiteurs à tutoyer la canopée de façon ludique tout en découvrant la forêt de différentes façons.

Point haut de la Normande, le Signal d’Ecouves est l’emblème du Massif armoricain et des crêtes de grès qui traversent le territoire du Parc naturel régional Normandie-Maine. A proximité immédiate, la carrière de Médavy offre des grès altérés, témoins de climats chauds anciens (-66 Ma). Ces crêtes sont aussi le château d’eau du Parc, de nombreuses sources naissant ici. Le site réunit donc un intérêt géologique et géomorphologique important.

Le projet intègre un belvédère, accessible gratuitement, dépassant la cime des arbres à 35 mètres de hauteur avec une lecture du paysage à 360°. Lors de la montée à l'intérieur du belvédère, le visiteur découvrira "la vie de l'arbre".

Cette offre de découverte est complétée par des installations payantes comme le parcours aérien fixe, en bois, se déroulant à 20 mètres du sol au milieu des arbres, et des activités de hauteur répondant aux attentes des plus jeunes (tyroliennes de 10 mètres d’arbres en arbres, mur d’escalade en bois). Accessible librement le long du chemin, une bande dessinée « les clés de la forêt » vulgarisera l’histoire et l’environnement forestier d’hier, d'aujourd’hui et de demain. Ecouves abrite aussi de nombreuses traces d’activités humaines passées et des indices du devenir de la forêt à découvrir dans le parcours thématique « la forêt à ciel ouvert », avec la reconstitution d’une motte et d’une hutte de charbonnier,en accès libre. L’approche sensible sera aussi valorisée par un sentier autour des arts et une exposition de plein air sur les artistes inspirés par la forêt.

Globalement, le site du Signal constituera un point d’ancrage pour rayonner vers les autres sites en forêt à pied, à vélo... Il offrira aussi des services pour les randonneurs, une petite restauration le midi, des espaces de détente et des jeux gratuits pour les enfants. L’ensemble des aménagements seront éco-conçus avec des matériaux bio-sourcés.

Afin de mener à bien ce projet, un comité de pilotage dédié a été constitué. Il s’est réuni pour la première fois en avril 2021, sous la présidence de Laurent Marting, et en présence d’élus et de techniciens. Ce premier comité visait à présenter les grandes orientations du projet proposées par le Parc et le cabinet d’ingénierie touristique Atémia.

La première réunion publique d’information et de lancement de la concertation a eu lieu le 22 juin.

 

Téléchargez le document du projet de valorisation du Signal d'Ecouves présenté en réunion publique le 22 juin 2022

 

Vous souhaitez donner votre avis sur le projet ?

Remplissez le formulaire : https://forms.gle/yZqZJd8KsWJhnbRf8




Le lagon bleu, future destination en vogue ?

Le lagon bleuEn forêt de Sillé, un projet d’aménagement est en cours d’étude par le Parc : une ancienne carrière nommée « le Lagon bleu ». Aujourd’hui trop dangereux, les lieux sont interdits au public. Propriété de l’état géré par l’Office national des forêts, le site va être racheté par le Département de La Sarthe (lors d’une procédure de 12 à 18 mois) pour envisager un aménagement qui est en ce moment même à l’étude.

En novembre 2020, sous la Présidence de Laurent Marting et en présence d’élus et de techniciens, le 1er COmité de PILotage a eu lieu pour présenter les grandes orientations de ce projet proposées par le Parc et le cabinet d’ingénierie touristique Atemia. Les aménagements projetés permettront de faire le tour du lagon via un platelage flottant et une passerelle himalayenne. En chemin, seront proposés des jeux d’agilité et des étapes de découverte du patrimoine. Un espace détente invitera le visiteur à une pause-café et les plus petits à un moment ludique.

En option, seront proposés un parcours art-nature et une via ferrata avec une tyrolienne traversant le lagon ! La réflexion d’aménagement porte aussi sur la connexion du Lagon bleu à son environnement proche (Sillé plage, le Saut du Cerf en forêt, le bourg de Sillé) en valorisant les parcours existants et en créant un nouveau tracé cyclo et pédestre.

Le projet, en cours de construction, va nécessiter d’avancer dans la concertation avec la mise en place prochaine de groupes de travail. Les modalités de gestion du site seront étudiées finement pour limiter les charges de fonctionnement qui pourraient incomber aux collectivités.