Pour une exploitation forestière plus respectueuse de l’environnement

Pour une exploitation forestière plus respectueuse de l’environnement
publié le 05/10/2016 
Pour une exploitation forestière  plus respectueuse de l’environnement

Dans le cadre de sa charte forestière de territoire, le Parc Normandie-Maine a confié à Professionsbois, l'interprofession de la filière forêt bois en Normandie, l'organisation d'une journée technique à destination des entreprises de travaux forestiers sur le thème de la préservation des milieux aquatiques.

Cette journée était ouverte gratuitement à toute entreprise susceptible d'intervenir dans le domaine forestier (entrepreneurs de travaux forestiers (ETF), entrepreneurs de travaux agricoles, entrepreneurs de travaux publics), ainsi qu'à leurs donneurs d'ordres (gestionnaires, experts forestiers, techniciens forestiers, coopératives, exploitants, commis de coupe, etc).

Elle s'est déroulée le mardi 4 octobre 2016 à la Ferme de Saint-Yvière à Montmerrei. La matinée était consacrée à une présentation de la loi sur l'eau par Noémi HAVET du Centre régional de la propriété forestière et à une étude de cas concrets traitant de l'accessibilité des routes aux grumiers dans le respect de la loi sur l'eau.

L'après-midi, les 45 participants ont pu assister à une démonstration en forêt domaniale à la Lande de Goult du travail mené de façon expérimentale par l'ONF depuis plusieurs années. Sur ce secteur de la forêt situé en site Natura 2000, l'ONF met en place des pratiques respectueuses afin de préserver la Cance, cours d'eau qui le traverse.

L'ONF a installé de façon durable des aménagements sur certains passages. Avec l'appui financier de l'outil Natura 2000, il a également acquis des KIT hydro tube qui sont mis à disposition des entreprises lorsqu'elles interviennent sur cette partie de la forêt. En effet l'ONF impose aux entreprises de préparer leur chantier en faisant des aménagements temporaires (pose de branchages et de rondins) sur les fossés et les traversés de cours d'eau. L'objectif est d'éviter au maximum d'impacter la morphologie des cours d'eau et de limiter la quantité de particules mises en suspension. Des bassins de décantation sont également réalisés en aval des chantiers.

Après plusieurs années de chantier, le constat est positif. Le chantier nécessite une journée pour l'installation des KIT. Ainsi il ne subit plus les interruptions qui survenaient lorsque la quantité de boue relâchée dans la rivière était trop importante. En effet la règlementation impose aux entreprises des pauses durant le chantier lorsque l'impact sur le milieu est trop important.

Une pratique à partager !


En savoir + sur la charte forestière de Territoire

Contact >
Michel Ameline, responsable du pole patrimoine naturel


Partager
Tweet
Google Plus