Motion de soutien aux éleveurs votée à l’unanimité par le comité syndical du Parc

Motion de soutien aux éleveurs votée à l’unanimité par le comité syndical du Parc
publié le 22/03/2017 
Motion de soutien aux éleveurs votée à l’unanimité par le comité syndical du Parc

Dans un contexte de réforme des zones défavorisées, le Ministère de l'Agriculture a proposé une nouvelle carte. Cette dernière, excluant le secteur de Carrouges, a suscité la réaction du comité syndical qui a dès lors voté (à l'unanimité) une motion de soutien aux éleveurs du territoire.

Qu'est-ce que l'indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN) ?

L'ICHN est un dispositif de la Politique Agricole Commune (PAC), qui vise à soutenir le maintien d'une activité agricole dans les zones défavorisées par l'altitude, de fortes pentes, l'excès d'eau dans les sols et d'autres caractéristiques physiques du territoire. Ce dispositif se traduit par le versement d'une aide financière à l'hectare pour les éleveurs situés dans ces zones défavorisées, réduisant ainsi les différences de revenu qui perdurent entre les agriculteurs des zones défavorisées et ceux de régions plus propices à l'agriculture.

Réforme des zones défavorisées

Dans un contexte de réforme des zones défavorisées, zones éligibles à l'indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN), le Ministère de l'Agriculture a proposé une première mouture de la nouvelle carte des zones défavorisées à l'automne 2016. Ce travail de révision s'appuie d'une part sur des règles européennes, notamment des critères biophysiques (pente, excès d'eau dans le sol, texture et pierrosité…) et d'autre part sur des critères nationaux définis en concertation avec la profession agricole et les Régions. L'application de la nouvelle carte des zones défavorisées sera effective au plus tard le 1er avril 2018.

Une proposition de carte qui exclut le secteur de Carrouges

L'exclusion du secteur de Carrouges des zones défavorisées, comme le suggère la nouvelle proposition de carte, viendrait mettre à mal les élevages qui valorisent l'herbe. Sollicité par la profession agricole, le Parc a aussitôt réagi et contesté cette nouvelle carte en votant à l'unanimité la motion de soutien aux éleveurs du territoire, lors du comité syndical du vendredi 17 mars.

Soutenir l'activité agricole du territoire : une priorité

La Charte du Parc reconnaît l'importance de l'agriculture sur son territoire sur les plans économique, social et environnemental. Le maintien de l'élevage valorisant l'herbe est une priorité.
Soucieux de l'évolution de l'agriculture sur son territoire et du maintien d'une production basée sur la valorisation des prairies permanentes, le Parc plaide en faveur du renouvellement du classement du secteur de Carrouges en zones défavorisées. Il voit là une opportunité de soutenir les éleveurs de son territoire, alors que la tentation d'abandonner l'élevage pour passer aux grandes cultures est forte.


Contact > Michel AMELINE, responsable du pôle patrimoines naturels
michel.ameline@parc-normandie-maine.fr












Partager
Tweet
Google Plus