Les chantiers pédagogiques se succèdent

Les chantiers pédagogiques se succèdent
publié le 31/01/2017 
Les chantiers pédagogiques se succèdent

Onze jours de chantiers pédagogiques se sont succédés durant près d'un mois sur plusieurs sites remarquables du territoire : tourbières du Buisson de Malheur (53) et de l'Osier (72), landes du Souprat (53) et de Montmerrei (61), prairies tourbeuses de la Pitoisière (61).

L'hiver est certes propice aux travaux de restauration en milieux naturels mais aussi aux actions de formation. Depuis 2014, le Parc a renforcé le partenariat avec le lycée Rochefeuille de Mayenne et le lycée agricole de Sées sur ce type d'opérations. Sous l'encadrement des techniciens du Parc et de leurs enseignants, les étudiants ont l'occasion de tester grandeur réelle leurs apprentissages.

La préparation et le suivi de ces chantiers comme la maîtrise des outils (débroussailleuse, tronçonneuse) rentrent directement dans leur examen professionnel. C'est également une occasion privilégiée d'échanger avec des professionnels.

Loin d'être anecdotique, ce renfort ponctuel constitue un réel coup de pouce permettant de faire des actions concrètes nécessaires pour la conservation de milieux naturels menacés et des espèces qui vivent sur les espaces. Ainsi, sur certains secteurs des Avaloirs, les chantiers de restauration conduits il y a deux ans ont contribué directement au retour du Busard Saint-Martin en période de reproduction les années suivantes.

Comme ces trois dernières années, un chantier de restauration de lande réunissant durant une semaine les terminales du lycée Rochefeuille et les BTS du lycée agricole de Sées sera organisé début mars. Il conclura une année scolaire riche en restauration et en formation.


Contact >
Benjamin beaufils, chargé de mission Natura 2000


Partager
Tweet
Google Plus