Grès d'union

Grès d'union
© CEN Basse-Normandie


LogoPNRNM_JPG_150px.jpg

Dans le cadre d'un appel à projet "Coopération" initié par la Région Normandie, le Conservatoire d'espaces naturels (CEN) de Basse-Normandie et le Parc naturel régional Normandie-Maine se sont associés pour mettre en œuvre un projet :

« Mortain – Domfront, une nature grès d'union ».

Financé par des crédits régionaux et européens (FEADER), le projet a été lancé en 2017 et se poursuivra jusqu'en mars 2019.


La barre de grès, trait d'union du territoire

À cheval sur les départements de la Manche et de l'Orne, entre Mortain et Domfront, une barre de grès armoricain constitue une ligne de structure majeure du paysage. Ce territoire de dix communes constitue une entité paysagère unique qui se caractérise par la forêt de la Lande pourrie, des landes, des pierriers et affleurements rocheux.

Outre ses similitudes paysagères, on trouve sur ce territoire une multitude d'espèces rares, qui font l'objet de plans de conservation*.


Allier préservation du patrimoine naturel et valorisation du territoire

Dans l'objectif de sensibiliser à la préservation des espèces présentes et des milieux qui les abritent, le Parc et le CEN adoptent une approche originale qui allie protection du patrimoine naturel et valorisation du territoire. Il repose sur la concertation et l'implication des acteurs locaux.

Le projet vise à :

  • accompagner les propriétaires vers une meilleure connaissance de leur patrimoine naturel proposer des mesures de gestion adaptées à la préservation de ce patrimoine (espèces et habitats).
  • promouvoir le patrimoine naturel auprès des élus et instances touristiques.

 Pour cela, plusieurs actions sont prévues :

  • Réalisation d'un suivi des espèces rares concernées par le projet et description de leur habitat.
  • Des projets de restauration de milieux naturels et d'aide à la gestion pour les propriétaires avec mise en place de conventions, de démarches d'acquisition et/ou de rendus adaptés aux besoins de chacun.
  • Des animations pour découvrir le territoire (exemple : randonnée accompagnée sur le GR22 serpentant sur la ligne de crête).
  • Réalisation de supports de communication
    - des clips vidéos montrant les interactions entre une espèce, un acteur du territoire et un paysage,
    - des photos (grand format) sur les espèces avec encadrement à destination des propriétaires et des collectivités,
    - des cartes postales et posters à diffuser sur le territoire (relayé par les offices du tourisme).

 


* Les plans de conservation concernent des espèces à faible répartition au sein du territoire du Parc, et par conséquent à forte valeur patrimoniale. Parmi celles-ci, le territoire du projet Grès d'Union accueille :

  • Des chiroptères
  • L'Écrevisse à pieds blancs
Flore
  • Le Droséra intermédiaire
  • La Linaigrette engainée
  • L'Hyménophylle de Tunbridge
  • Le Flûteau nageant
  • Le Lycopode en massue
  • La Fougère du Hêtre
Papillons de jour
  • Le Grand mars changeant
  • L'Azuré du trèfle
  • Le Miroir
  • Le Grand sylvain
  • L'Azuré du Genêt

Contacts >

Yann LOZACHMEUR, chargé de mission biodiversité et forêt au Parc naturel régional Normandie-Maine

William ARIAL, chargé de mission espaces naturels au Conservatoire d'espaces naturels de Basse-Normandie


 Un projet mené grâce au soutien financier de la Région Normandie.

 logo-region-normandie-rvb_1.jpg