Mulette perlière

Rare et discrète, l'exigeante Mulette perlière est une espèce emblématique du Parc.  Cette moule d'eau douce, vivant près d’un siècle enfouie dans les bancs de sable ou blottie entre les cailloux, est un formidable indicateur de la naturalité et de la qualité des rivières. Depuis plusieurs décennies, cet animal filtreur (env. 70l/jour) a été fragilisé par la dégradation des milieux aquatiques (aménagements divers, pollutions ...). C'est une espèce "parapluie" : en la protégeant, on protège tout un écosystème. La santé de la "mulette" revêt ainsi une importance toute particulière.

Avec près de 300 individus, la rivière Sarthon abrite aujourd'hui la dernière population du Parc, la plus importante de Normandie. Toutefois, cet effectif reste faible pour garantir la préservation de cette population vieillissante (tous les individus ont près de 80 ans). Ce constat traduit l’absence de renouvellement de cette espèce dont le cycle de reproduction est complexe. Dans ces conditions idéales, seule une jeune mulette sur 100.000 survivrait.

Elle a fait l'objet d'un programme européen de sauvegarde (LIFE+) de 2010 à 2016, pour les 6 rivières à Mulettes en Bretagne et en Normandie classées Natura 2000. Un Plan national d'action prend le relais pour la période 2016-2021. Les actions sont coordonnées par l'association Bretagne vivante (en Bretagne) et le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE) des Collines normandes (en Normandie). L’objectif est de poursuivre l’élevage et d’accentuer le renforcement durable des populations.

En tant qu’animateur du site Natura 2000 Vallée du Sarthon et ses affluents, le Parc agit pour améliorer la connaissance de la Mulette perlière et favoriser la présence d'un environnement propice à sa reproduction et sa survie, notamment en réalisant les manipulations scientifiques sur le Sarthon et la concertation auprès des acteurs locaux.

En savoir plus sur l'écologie de la Mulette Perlière.


Mulette perlière_Olivier Hesnard_CPIE Collines Normandes

 Pose_bigoudis.JPG

PA110002.JPG
Les mulettes, déposées dans des bigoudis,
font l'objet d'un suivi régulier.