Landes

Autrefois bien présentes sur le territoire du Parc, les landes à bruyères sont le résultat de conditions particulières (sol très pauvre en éléments nutritifs le plus souvent sur les grès riches en silice) et de pratiques d’élevage (pâturage et fauche de la molinie pour la litière) aujourd’hui abandonnées. Quelques belles landes subsistent toujours notamment dans la forêt de la Lande Pourrie, la Corniche de Pail, le Mont des Avaloirs et le massif forestier d’Ecouves. Ce sont des milieux naturels patrimoniaux, tant du point de vue paysager lors de la floraison des bruyères qu’écologique avec la présence d’espèces rares et adaptées à ces conditions extrêmes.

 Lande de Multonne