Grès d'union : premier comité de suivi à Barenton

Grès d'union : premier comité de suivi à Barenton
publié le 30/11/2017 
Grès d'union : premier comité de suivi à Barenton

Une quinzaine d’élus s'est réunie à Barenton (50) le 27 novembre au Musée du Poiré, pour le premier comité de suivi autour du projet "Mortain-Domfront, une nature en Grès d'union".

Présentation du projet et visite de terrain

« La barre de Grès entre Mortain et Domfront façonne un territoire d'exception qui accueille des espèces et des milieux naturels remarquables. De nombreux acteurs locaux sont investis pour préserver cette nature rare et fragile ». Ce message était celui adressé aux élus des collectivités concernées par le projet.

Animé par le Parc naturel régional Normandie-Maine et le Conservatoire d'espaces naturels de Basse-Normandie, le comité a démarré en début d'après-midi au Musée du Poiré, par une présentation du projet et des actions qui seront menées pendant les deux prochaines années.

Puis, les élus se sont rendus au marais de Rouellé : les zones humides et le Flûteau nageant, espèce concernée par le projet et visible sur le site en période estivale, leur ont été présentés. « Beaucoup d'espèces rares se trouvent sur des zones humides ou tourbeuses : il s'agit de milieux en raréfaction qu'il est important de préserver, notamment pour la biodiversité remarquable qu'ils abritent », ont expliqué le Conservatoire et le Parc durant la visite.

L'implication des acteurs du territoire

Le projet vise à accompagner les propriétaires volontaires dans la préservation des espèces présentes chez eux. Les élus du territoire s'impliquent eux-aussi en se faisant relai du projet auprès des habitants. Certains proposent même de travailler sur la préservation et la valorisation du patrimoine naturel de leur commune. Un temps d'échanges entre techniciens et élus a permis de définir les possibilités d'implication des collectivités.

Bientôt, des outils de communication pour valoriser le patrimoine naturel de ce territoire entre Mortain et Domfront

Des prises de vues aériennes, des films et des posters permettront de rendre compte de la richesse et de la beauté de ce patrimoine. Ces outils seront diffusés et distribués tout au long du projet : mettant en scène des habitants, ils ont pour vocation de promouvoir le territoire et ses espèces remarquables. Les premiers films seront diffusés au printemps 2018.


> Contact

Yann Lozachmeur, chargé de mission biodiversité et forêt au Parc
William Arial, chargé de mission espaces naturels et Conservatoire

Plus d'informations sur le projet Grès d'union ici

Un projet financé par la Région Normandie




Partager
Tweet
Google Plus