Des bigoudis pour surveiller la résistance de jeunes mulettes

Des bigoudis pour surveiller la résistance de jeunes mulettes
publié le 26/10/2017 
Des bigoudis pour surveiller la résistance de jeunes mulettes

Pourquoi un tel suivi ?

Pour renforcer la population vieillissante de Mulettes perlières du Sarthon, des larves sont récoltées par le Parc tous les ans (dans la mesure où l'on en trouve) pour être élevées en pisciculture par la Fédération de pêche du Finistère. Les mulettes ne parviennent plus à réaliser entièrement leur cycle de reproduction complexe, ni à survivre pendant les premières années où elles sont les plus fragiles. À travers cet élevage, le Parc et ses partenaires les aident à passer ces étapes de vie délicates.

La démarche

Avant de les réintroduire directement dans les sédiments, leur capacité à survivre est testée : déposées dans leur rivière d'origine dans de petites cages en forme de bigoudis, elles font l'objet d'un suivi régulier qui permettant d'évaluer leur adaptation au milieu. Les 5 stations à bigoudis déjà en place depuis 2015 sur le Sarthon donnent des résultats encourageants. Aussi, une première réintroduction a eu lieu en juin dernier avec l'école de La Roche Mabile.
4 nouvelles stations de suivis viennent d'être installées en octobre dans le Sarthon : si leur survie est satisfaisante, des réintroductions s'y poursuivront !

Après le LIFE+, un Plan national d'action                    

En tant qu'animateur du site Natura 2000 Vallée du Sarthon et ses affluents, le Parc agit pour améliorer la connaissance de la Mulette perlière et favoriser la présence d'un environnement propice à sa reproduction et sa survie, notamment en réalisant les manipulations scientifiques sur le Sarthon et via la concertation auprès des acteurs locaux.                                                            
Depuis 2017 et à l'issu du programme européen LIFE+ (débuté en 2010), un Plan national d'action prend le relais et permet de continuer ces actions de préservation de l'espèce. Le Centre permanent d'initiative pour l’environnement (CPIE) des Collines normandes coordonne la déclinaison du Plan en Normandie.


> Contact

Maïwenn Saint-Léger, chargée de mission Natura 2000

> Plus d'informations :

La mulette perlière : une moule d'eau douce à préserver !


Partager
Tweet
Google Plus