De nouvelles observations de chenilles de Damier de la Succise

De nouvelles observations de chenilles de Damier de la Succise
publié le 04/04/2018 
De nouvelles observations de chenilles de Damier de la Succise

Au printemps, les chenilles ayant de l'appétit consomment quelques feuilles de Succise puis cherchent le meilleur site pour leur métamorphose finale...

Le Parc accueille depuis le mois de mars Gwenaëlle Personnic pour un stage d'une durée de 6 mois. Gwenaëlle est en dernière année de Master Gestion de l'environnement à l'université de Rouen. Dans le cadre de son stage, elle étudie le Damier de la Succise, un papillon protégé en France et d'intérêt européen désigné pour le site Natura 2000 d'Ecouves.

Gwenaëlle effectue un suivi des déplacements des papillons sur la lisière nord de la forêt d'Ecouves. C'est principalement sur la commune de la Lande-de-Goult, dans l'Orne, que ce papillon rare et menacé se localise. Au début du printemps, les chenilles toutes noires de Damier de la Succise se réveillent et sortent de leurs abris fabriqués à l'aide de matière végétale. Observées la semaine dernière dans les prairies para tourbeuses de la vallée de la Cance, les chenilles profitaient des premières journées de soleil pour manger les feuilles fraîches des Succises des prés avant de chercher l'endroit idéal pour se métamorphoser en papillon.


> Consulter...

La plaquette de présentation du Damier de la Succise
La plaquette de présentation du site Natura 2000 Ecouves

> Contact

Julia Combrun, chargée de mission Natura 2000

Tél. 02 33 81 75 75



Partager
Tweet
Google Plus